Balade: Les Contamines-Monjoie, le lac des cimes

10 juillet 2014 Boulevards d'Europe  Laisser un commentaire

Un parking happe les voitures à 3,7 km au-dessus du village des Contamines-Monjoie (Haute-Savoie). La route (D 902) s’arrête 200 m plus loin, devant la pimpante et baroque Notre-Dame-de-la-Gorge, fronton peint et murs blancs tranchant sur le vert des épicéas. Hormis le 15 août, jour de procession, grand-messe et spectacle (1), la Vierge montagnarde reçoit plus de randonneurs (GR 5 et tour du Mont-Blanc passent dans le coin) que de pèlerins.

Notre-Dame-de-la-Gorge

 

Sa «gorge» est celle du Bon Nant, un torrent qui dégringole à un train d’enfer depuis le lac Jovet, mille mètres plus haut. Perché à 2 200 m d’altitude, ce lac glaciaire (donc très frisquet, 10-12°) est une balade classique. Plus qu’une balade d’ailleurs, une vraie randonnée mollets musclés (quatre heures de montée), genoux en béton (trois heures de descente) et départ dès potron-minet, à 8 heures, la montagne n’appartenant qu’à ceux qui se lèvent tôt.
Passé le pont qui enjambe le torrent, le chemin s’élance, large piste forestière et empierrée, rappelant que ce passage vers le col du Bonhomme existe depuis la nuit des temps. Pause café au chalet de La Rollaz (1 400 m) ou au refuge de la Balme (1 700 m), où commencent les alpages. L’horizon s’élargit à un cirque vert de petits sommets. Enfin, au bout du sentier, le lac fait miroiter le pique-nique. Dès 13 heures, il faudra songer à redescendre. Dernière halte à La Vielle Auberge, près de l’église, pour un goûter bien mérité.

(1) Office du tourisme, tél.: 04.50.47.01.58

Laisser un commentaire

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>